Du financement pour deux organismes du comté de Beauharnois

 Au terme de l’appel de projets du programme Échange entre les générations lancé à travers le Québec, le Centre D’Main de Femmes ainsi que Justice Alternative du Suroît bénéficieront d’un soutien financier respectif de 50 000$ et de 89 000$ afin de réaliser leur projet visant à favoriser les relations intergénérationnelles.

Pour le Centre D’Main de Femmes, le projet présenté dans le cadre du programme actuel consistera à créer un espace d’échanges entre les femmes de 16 à 25 ans et celles de 50 ans et plus, le tout sous forme d’ateliers thématiques. À travers ces échanges, les participantes pourront acquérir des connaissances sur l’évolution de la condition féminine et favoriser ainsi leur prise en charge individuelle et collective. Plus précisément, la somme de 50 000$, qui provient du Secrétariat à la jeunesse du Québec, permettra à l’organisme d’embaucher une chargée de projets, de créer des ateliers, d’organiser des évènements et plus encore.  Présent dans la MRC Beauharnois-Salaberry depuis 30 ans, le Centre D’Main de Femmes a pour mission d’accompagner des femmes afin de briser l’isolement dans le but d’améliorer leurs conditions de vie.

D’autre part, le montant de 89 000$ reçu par Justice Alternative du Suroît permettra de consolider les actions et les activités mises de l’avant par le projet de l’Atelier Cré-Actions et plus particulièrement en favorisant les échanges entre les générations sous forme de mentorat et de transferts de connaissances.  Victime d’un incendie majeur en décembre 2019 qui a détruit l’ensemble de ses locaux, l’équipe de l’Atelier Cré-Actions a su se retrousser les manches afin de poursuivre sa mission auprès des jeunes femmes de 14 à 24 ans en leur permettant de participer notamment à des activités de couture et de gestion d’une boutique.

Rappelons que le Secrétariat à la jeunesse a lancé, en septembre 2019, un appel de projets visant à favoriser le dialogue intergénérationnel, lequel répond à la préoccupation quant à l’équité de traitement entre les générations exposée dans la Politique québécoise de la jeunesse 2030 du gouvernement du Québec. Cet appel de projets répond aussi au programme Échanges entre les générations, qui vise à encourager l’émergence d’initiatives appuyant les liens entre les jeunes et les aînés.

Ainsi, les projets retenus s’inscrivent directement dans les objectifs poursuivis par le Secrétariat. Ces objectifs sont, d’une part, de faciliter l’établissement de relations intergénérationnelles positives et enrichissantes entre les jeunes et les aînés et, d’autre part, de contribuer à la mise sur pied d’activités de mentorat, de maillage et de transfert d’expertise et de connaissances.

 Citation(s) :

 « Je félicite le Centre D’Main de Femmes et Justice Alternative du Suroît pour leurs projets, des initiatives inspirantes qui, en misant sur cette combinaison gagnante que constituent les échanges intergénérationnels, saura marquer positivement la communauté. Je suis persuadé que ces projets contribueront à nous outiller, comme société, pour relever les défis et à saisir les occasions qui se présenteront à nous. Je souhaite aux organismes le plus grand des succès! »

Samuel Poulin, adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse

 « Je suis ravie de l’enthousiasme qu’a suscité l’appel de projets du programme Échange entre les générations. Près de cinquante de ces idées pourront prendre forme. En plus de permettre à nos aînés de rester en contact avec la jeunesse, les projets intergénérationnels donnent lieu à des réalisations franchement inspirantes pour l’ensemble de la collectivité. Je suis emballée par la perspective d’assister à la concrétisation de ces idées qui, grâce au talent et à la créativité de deux générations qui se sont unies, entraîneront quelque chose de grand. Bravo et bon succès aux projets retenus! »

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

 « Les deux initiatives annoncées aujourd’hui permettront aux participantes de faire des apprentissages personnels et collectifs auprès de nos aînées qui ont bâti notre société actuelle.  Par les échanges et les conversations, elles pourront sans aucun doute découvrir les éléments rassembleurs qui unissent les générations et qui nous permettent de grandir comme peuple.  Enfin, je suis convaincu que cette contribution saura dynamiser notre communauté et faire grandir les plus jeunes. »

Claude Reid, député de Beauharnois

Pour en savoir plus sur l’appel de projets intergénérationnels :

 https://www.jeunes.gouv.qc.ca/secretariat/programme-echange-generations.asp

Source(s) :

Nadia Talbot
Attachée de presse
Cabinet du premier ministre